Wiki sur les langues japonaise et française
 

Langage gestuel

Vous n'êtes pas sûr de votre japonais alors vous vous dîtes qu'au pire il vous reste l'explication par des gestes ? Oui mais sachez que le langage gestuel n'est pas complétement universel. Nous détaillerons ici le langage gestuel des japonais. Les gestes gagneraient à être illustrés, aussi si vous avez des talents d'illustrateur vos oeuvres sont les bienvenues (mention de l'auteur avec un lien vers son site web).

Sa bien-aimée

Le geste pour parler de 恋人 (KoiBito) “sa bien-aimée” consiste à dresser 小指 (KoYubi) “l'auriculaire”. Une explication probable de ce geste est qu'au Japon il est dit que deux personnes qui s'aiment sont reliées par un fil invisible qui serait accroché à leurs auriculaires.

Argent

En France, nous avons coutume de frotter le pouce et l'index pour parler de l'argent. Au Japon on forme un rond avec le pouce et l'index. C'est sans doute pour évoquer la forme d'une pièce de monnaie. Le même geste peut signifier “préservatif” en fonction de la situation (par exemple dans une pharmacie).

Viens-ici

Le geste utilisé par les japonais pour faire signe à quelqu'un de venir est exactement l'inverse du notre. En effet, la paume de la main est tournée vers le sol et on fait un mouvement répétitif au niveau du poignet.

Salutation

Tout le monde le sait, les japonais se saluent en effectuant お辞儀 (OJiGi) “une inclination”, terme que l'on préférera au terme un peu péjoratif de “courbette”. Par contre, en tant qu'étranger vous serez parfois surpris par quelques Japonais qui se conformeront à la coutume occidentale de la poignée de main. Cependant, pour éviter les impairs, laissez votre interlocuteur décider par lui-même s'il souhaite vous serrez la main ou vous saluer par お辞儀.

Le style de l'inclination varie légèrement entre les hommes et les femmes. Les points communs sont : les pieds joints et le corps bien droit. Les hommes ont les bras placés le long du corps tandis que les femmes ont les mains posées sur le devant des cuisses.

お辞儀 (OJiGi) varie aussi en fonction de la position hiérarchique de la personne que l'on salue ou des circonstances. Le degré d'inclination augmente avec la marque de respect, ou d'indulgence que l'on veut véhiculer. Si cela vous paraît étrange sachez qu'il en va de même pour toute culture, y compris pour la France. En effet, si vous pouvez vous contenter d'un “Salut !” accompagné d'une main levée avec vos amis, vous ne le ferez pas sur le plan professionel. Il en est de même au Japon.

Ainsi, vous pouvez vous contenter d'un hochement de tête avec vos amis ou proches. Dans les autres cas, cela va du bonjour (おはようございます (OHaYôGoZaIMaSu) “bonjour du matin”、こんにちは (KoNNiChiHa) “Bonjour de l'après-midi”、こんばんは (KoNBaNHa) “Bonsoir”) pour les personnes déjà rencontrées au お辞儀 de différents degrés voir même jusqu'à l'imploration (en s'agenouillant pour s'incliner en touchant le sol) si vous avez fait une faute très grave qui vous aurait valu un doigt en moins (je plaisante).

Toi et Moi

En France, on a tendance à pointer son doigt vers son torse pour parler de soi. Au Japon, l'expression du “Moi” passe par le nez. Les Japonais pointent donc du doigt l'extrémité de leur nez pour évoquer le Moi. Similairement, pour le “Toi” on pointe son index en direction du nez de son interlocuteur.

Je passe devant vous

Pour passer devant quelqu'un, on se courbe légèrement et on fend l'air avec sa main tendu (doigts serrés et pouce en l'air) que l'on agite doucement d'un mouvement vertical.

Bon appétit !

Avant d'entamer le repas, il est coutume de dire 頂きます (ItadaKiMaSu) “recevoir, accepter” équivalent de notre “Bon appétit”. Le geste accompagnant ce mot consiste à joindre ses mains et à s'incliner légèrement. On termine le repas par un ご馳走様でした (GoChiSôSama DeShiTa), également prononcé en s'inclinant légèrement.

Maigre pitance

ご馳走した人は、「お粗末様でした。」と言う事もあります。 Merci pour la contribution anonyme. 匿名の参加、有難う御座いました

La personne qui offre le repas peut terminer celui ci en disant お粗末様でした (OSoMatsuSama DeShiTa) “C'était une maigre pitance”. Il s'agit de rester humble face à ce que l'on a servi à son hôte et ce afin de ne pas mettre mal à l'aise son invité.

C'est chaud

Le geste qui suit est relativement peu courant mais amusant. Il consiste à saisir les 耳たぶ (MimiTaBu) “lobes de ses oreilles” après avoir touché quelque chose de brûlant. Ce geste s'explique par le fait que le lobe de l'oreille est la partie du corps ayant la plus basse température. (c'est effectivment ce qu'il faut faire si l'on vient de se brûler les doigts : la chaleur de la brûlure passe alors des doigts dans le lobe de l'oreille, ce qui est indolore et procure un léger soulagement !)

On va manger ?

Le geste pour demander à un collègue s'il souhaite prendre son déjeuner avec vous consiste à mimer la dégustation d'un bol de riz. Une main fait semblant de tenir un bol de riz tandis que l'autre mime le mouvement vertical des baguettes entre le bol et la bouche.

Etre de mauvais poil 御冠 (OKanmuri) "La Couronne"

Pour signifier qu'une personne est de mauvaise humeur, on utilise ses index pour symboliser deux cornes qui se dressent sur sa tête. 御冠 (OKanmuri) “La Couronne” a pour origine l'expression 冠を曲げる (Kanmuri Wo MaGeRu) “rendre de mauvaise humeur” (littéralement “plier la couronne”).

Nous sommes d'accord !

Lorsque l'on est d'accord avec son interlocuteur, on peut le signifier de manière forte en associant un geste à la parole (納得! (NatToku) “nous sommes d'accord !”). Ce geste consiste à frapper la paume de sa main avec son poing. Il ressemble un peu au geste que nous faisons pour “mais oui ! mais c'est bien sûr !”, c'est à dire frapper la paume d'une main avec le dos de l'autre main. Ne faîte pas rebondir votre main car le geste aura alors un autre sens : 思いつく(OmoITsuKu)”il vient à qn l'idée de faire qch”.

Promesse

Les jeunes japonais se 指切り(YuBiKiRi)”coupent un doigt” pour promettre quelque chose à quelqu'un ! Hmm, on voit là les limites de la traduction littérale. Il s'agit en fait d'un innocent “rite gestuelle” fait en cadence sur une chanson.

La chanson :

  • Paroles : 指切り拳万、嘘ついたら 針千本 飲ます 指切った!
  • Hiragana : ゆびきりげんまん、うそついたら はりせんぼん のます ゆびきった
  • Prononciation : Yubi KiRi GenMan Uso TsuITaRa HariSenBon NoMaSu YubiKitTa
  • Traduction littérale : L'entrelacement pour le coupage de doigts, si tu mens je te ferai avaler 1000 aiguilles, coupage de doigts !
  • Geste : il faut accrocher son auriculaire avec celui de l'autre personne. On chante la chanson tout en marquant le tempo en bougeant de haut en bas sa main. A la fin de la chanson, on coupe les doigts, c'est à dire qu'on défait l'entrelacement de doigts.
  • Partition : à venir
  • Audio / Vidéo : à venir

Dispute 喧嘩 (KenKa)

Le geste utilisé pour signifier que deux personnes sont fachées, consiste à mimer un combat au 刀 (Katana) “sabre”. Dressez vos index et frappez les rapidement l'un contre l'autre comme s'ils s'agissaient de deux sabres.

Oui ou non ?

Les japonais hochent la tête pour dire oui et la secouent de gauche à droite pour dire non. Le oui peut s'accompagner d'un ~ん (N) “hum” ou d'un はい (HaI) “oui”. Jusque là il n'y a pas de surprise, la plupart des occidentaux font de même. Cependant, il est important de savoir qu'en fonction de la formulation de la question, la logique sera l'inverse de la notre.

  • Exemple : 行かないの? (IKaNaI No) “Tu ne viens pas ?”
  • Réponse : はい (Hai) “Oui” + geste de gauche à droite pour signifier “Non, je ne viens pas”.

Enfin, on peut aussi agiter sa main de gauche à droite pour dire non.

On se calme

Le geste qui suit sert à “calmer le jeu”. Il faut tendre les bras, avoir les mains à l'horizontal, paumes vers le sol. Entamez alors un léger mouvement répétifif de bas en haut avec vos deux mains, tout en prononçant まあ~ まあ~ まあ~ (MaA MaA MaA) “allons, allons…”.

Flagorner

L'expression ゴマすり (GoMa SuRi) "piler du sésame" est utilisée lorsque l'on flatte quelqu'un afin d'obtenir une faveur. On peut être plus discret en effectuant le geste suivant : mouvement circulaire du poing au dessus de l'autre main, paume vers le haut.

Enceinte

Le geste utilisé pour le mot “enceinte” consiste à décrire un ventre bien rond de haut en bas avec ses deux mains jointes.

Je ne sais pas

Si vous vous rendez au Japon, il est très probable que vous aurez l'occasion de voir le geste qui sert à dire que l'on ne sais pas. Notamment si vous demandez votre chemin en anglais par exemple. Votre interlocuteur se mettra probablement à agiter nerveusement sa main droite à hauteur de bouche et dans les cas extrèmes il secouera aussi sa tête de manière opposé au mouvement de sa main. Dans ce cas, il n'y a rien à faire et vous pouvez passer votre chemin car cette personne ne sais pas où se trouve l'endroit que vous cherchez et/ou ne comprends pas l'anglais. Je vous conseille fortement au moins d'apprendre comment demander votre chemin en japonais, cela vous évitera une certaine frustration que génére souvent ce geste.

Merci

Le geste qui suit est celui qu'un 相撲取 (SuMôTori) “Sumo” fait lorsqu'il recoit le paquet de billets (prix remis au vainqueur du tournoi). Vous commencez d'abord par tendre légèrement votre bras et en placant votre main verticalement. Ensuite, remonter légèrement votre bras vers un point en face de vous tout en maintenant la posture du bras et de la main. C'est un geste “raccourci” qui permet de montrer son appréciation. Il est aussi souvent utilisé lors de soirées entre collègues. Il est de coutume de remplir mutuellement les verres vides. On peut alors utiliser ce geste pour montrer son appréciation à la personne qui a remplit son verre.

Un instant

Tendez votre bras avec la paume de la main tournée vers votre interlocuteur pour lui dire d'attendre ici. Vous pouvez aussi faire ce geste avec vos deux mains.

Je me suis fait virer !

Si vous venez de vous faire virer, vous pouvez vous passer de mots et faire semblant de vous trancher la gorge avec votre main (en partant d'un coté vers le milieu, paume vers le sol). Il s'agit de l'expression 首になる (Kubi Ni Naru) “être viré (litt. devenir cou, c'est à dire s'être fait couper le cou)”. L'expression fait référence à la mort indigne, réservée aux 侍 (Samurai) “Samurai” déchûs: 打首 (UchiKubi) “décapitation” par opposition à l'honneur de mourir en se 切腹 (SepPuku) “tranchant soi-même son ventre ('hara-kiri')”. Ce geste peut-être utilisé pour parler d'autrui (sauf si cette personne est présente).

Mettons cela de coté

Le geste qui suit est très naturel. On fait comme si on déplaçait une boite (contenant le sujet problématique) en la soulevant par les cotés avec ses deux mains. Cela permet d'éviter que la conversation ne se tourne vers un second problème ou sujet. On accompagne ce geste de quelques mots dans la veine de この話はおいといて (KoNo Hanashi Ha OIToITe) “lit. mettons cette histoire de coté”.

Aisé

Mimez le mouvement d'un éventail avec votre main gauche pour siginifier que vous êtes aisé, dans tout les sens du terme : être financièrement aisé, être détendu ou que vous êtes du genre à prendre la vie comme elle vient.

Thriller

Si vous avez déjà vu le vidéo clip Thriller de Mickaël Jackson, vous savez comment mimer おばけ (OBaKe) “un fantôme japonais” : tendez vos bras et laissez pendre vos mains vers le bas. Inutile de partir en moonwalk ou de danser, de toute manière les fantômes japonais n'ayant pas de pieds ils ne font sans doute pas de bons danseurs !

Non, ce n'est pas le cas

Tendre et agiter sa main, en montrant la paume à son interlocuteur pour renier un compliment ou se montrer humble en signifiant son manque de confidence. Exemple de phrases qui accompagnent le geste : いいえ、そんなことないです (IIE SoNNa KoTo NaI DeSu) “Non, non ce n'est pas vrai”.

Par ici / Asseyez vous ici

Pour guider un invité ou lui indiquer sa place, on tends sa main, doigts tendus et paume tournée vers l'invité pour indiquer la direction à suivre. Il est aussi important de regarder dans la direction que l'on indique avec sa main. Phrases accompagnant le geste : こちらへどうぞ (KoChiRa He DôZo) “par ici s'il vous plaît” ou こちらにおかけになってください (KoChiRa Ni OKaKe Ni NatTe KuDaSaI) “asseyez vous ici”.

Tu es fou/stupide?

Il y a deux variantes pour ce geste. La première qui est plutôt modéré, consiste à se taper la tempe avec son index de manière répétée. La seconde consiste à décrire une spirale avec son index (poing fermé) en s'éloignant progressivement de sa tempe. On peut augmenter l'effet en ouvrant sa main à la fin de la spirale. A employer avec modération… Phrases accompagnant le geste : くるくる (KuRuKuRu) “onomatopée de quelque chose qui tourne” et くるくるぱー (KuRuKuRu Pa-) “onomatopée de quelque chose qui tourne et bruit d'éclatement, explosion” pour la variante où l'on ouvre sa main (à synchroniser avec ぱー (Pa-)).

 
japonais/langage-gestuel.txt · Dernière modification: 2008/05/13 11:10 par 88.172.162.155