Sendai Tanabata partie 1/3

répartion des bambous pour TanaBata à SenDai

Pour un petit rappel sur ce qu’est 夕七祭 (TanaBata Matsuri) ainsi que son origine, je vous conseille de relire l’article du 7 juillet 2004. Nous allons, cette fois, nous intéresser au 夕七祭 (TanaBata Matsuri) de la ville de 仙台 (SenDai) qui est sans conteste le plus renommé. Avec plus d’un million d’habitants, SenDai est la plus grande ville de la région du 東北 (TôHoku) “Est-Nord”.

Vegalta - équipe de football de SenDai

Pour 仙台 (SenDai), le festival 夕七 (TanaBata) a une signification très importante. On retrouve même son influence dans le nom de l’équipe de football locale : べガルタ (VeGaRuTa) “Vegalta”. En effet, ce nom est formé de Vega et Altair les deux étoiles de la légende de 夕七 (TanaBata). Cette ferveur pour TanaBata est sans aucun doute le fait des membres du clan 伊達 (DaTe), fondateurs de Sendai, qui encouragèrent grandement le développement de TanaBata dans la province.

Les septs ornements de TanaBata

Les préparatifs pour la décoration de l’arcade commerciale du centre-ville ont lieu le 4 août à partir de 9 heures. Des centaines de bambous géants de 10 à 15 mètres, prélevés dans les forêts avoisinantes, sont entassés au milieu des voies piétonnes. Les membres du comité procèdent alors à la répartition des bambous : “un géant pour le magasin Mitsukoshi, un moyen pour le magasin de chaussures ABC, un ultra géant pour le ‘fashion dome 141′…”. Suite à quoi chaque équipe procède à l’élagage des bambous afin de fixer les ornements. Les ornements sont au nombre de (Shichi) sept et ce n’est pas un hasard si le Kanji pour sept est le même que celui utilisé pour Bata dans 夕七 (TanaBata). Les septs ornements sont :

  • 紙衣 (KamiGoromo) “vêtement en papier” : protection contre le danger et la maladie mais aussi perfectionnement pour la couture.
  • 短冊 (TanZaku) “petite carte verticale pour les poèmes”, pour TanaBata, on écrit son voeu le plus cher afin qu’il se réalise.
  • 折鶴 (OriTzuru) “grue en origami (pliage)” : signe de la longévité car une croyance veut que les grues vivent mille ans.
  • 吹き流し (FuKiNagaShi) “flotte avec le vent” : il y en a 5 par bambou et ils véhiculent la poursuite de la perfection dans les Arts.
  • 屑篭 (KuzuKago) “une corbeille” : pour la pureté de l’âme.
  • 投網 (ToAmi) “épervier (filet à jeter)” : pour l’abondance des récoltes et des pêches fructueuses.
  • 巾着 (KinChaku) “une poche, un petit sac” : pour la prospérité commerciale.

Système de ficelles facilitant la mise en place des décorations

Il faut parfois l’année toute entière pour achever les décorations. Notamment pour les grandes enseignes qui tentent chaque année de remporter les différents trophées. Dans la galerie marchande, les décorations atteignent souvent dix-mille yens par bambou. Les oeuvres les plus luxueuses peuvent même atteindre la barre des cent mille yens. C’est sans doute pour cette raison que les décorations sont soigneusement rangées à la fermeture des boutiques. Afin d’assurer une rapide mise en place, les décorations sont suspendues par un système de ficelles.

This entry was posted in Festival. Bookmark the permalink.

One Response to Sendai Tanabata partie 1/3

  1. Pingback: Podcast Audio CCDJ #13 » Comme ça du Japon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>